La révolution du numérique, troisième révolution majeure après celle de l’écriture puis de l’imprimerie

Comme les deux précédentes, cette révolution du numérique bouleverse tout, et les nouvelles générations vont devoir réinventer le monde qui est encore régi aujourd’hui par des règles d’un autre temps.

La révolution du numérique bouscule en particulier la pédagogie et le rapport au savoir. On a accès sur Internet (par exemple sur Wikipédia) à un savoir largement partagé, et l’enseignant ne doit plus juste transmettre ses connaissances.

Avec l’avènement récent du smartphone, les humains ont accès à toute information immédiatement, et cela leur donne un pouvoir considérable, autrefois réservé aux élites.

Nous assistons à la naissance d’un nouveau monde et nous sommes pour lui à un moment de bascule de civilisation. Il faut faire confiance aux nouvelles générations pour réinventer le monde, nouvelles générations qu’il baptise affectueusement  du nom de « Petite Poucette », en référence à l’agilité qu’ils ont à utiliser leurs smartphones

Avec ses 85 ans, Michel Serres épate par sa bienveillance envers la jeunesse et par son insatiable curiosité intellectuelle.

Michel Serres est professeur à Stanford University et membre de l’Académie française. Il est l’auteur de nombreux essais philosophiques et d’histoire des sciences et est l’un des rares philosophes contemporains à proposer une vision du monde qui associe les sciences et la culture.

Cette vidéo de 2013 fait suite à la sortie de son livre Petite Poucette, et a été relayée par les librairies Sauramp. Merci pour ce partage.